Foire aux questions


En quoi le programme est-il unique ?


  • Il combine l’octroi d’un prêt d’honneur (sans garantie) à un accompagnement bénévole dispensé par des mentors accrédités du Réseau M — Mentorat pour entrepreneurs de la Fondation de l’entrepreneurship (FDE) et des entrepreneurs experts du réseau de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Prêt à Entreprendre vise à déceler les « champions » de l’entrepreneuriat au Québec et à contribuer à la croissance de leur entreprise.


Qui sont les partenaires du programme ?


  • La Caisse de dépôt et placement du Québec
  • Le Mouvement Desjardins
  • Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation
  • La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)
  • La Fondation de l’entrepreneurship et son Réseau M — Mentorat pour entrepreneurs
  • Québecor


Quels sont les critères d’admissibilité ?

  • Être citoyen canadien ou résident permanent
  • Avoir au moins 18 ans
  • Résider au Québec
  • Accepter d’être parrainé selon des modalités déterminées, et ce, pendant toute la durée du financement
  • Avoir son siège social au Québec
  • Contrôler une seule entreprise
  • Travailler à temps plein dans l’entreprise inscrite
  • Ne faire l’objet d’aucune poursuite judiciaire civile ou criminelle
  • Ne jamais avoir été actionnaire d’une entreprise pendant plus de cinq ans tout en étant employé à temps plein

Quel type d’entreprise est admissible ?

  • Entreprise en démarrage (maximum de cinq ans d’existence) ou transfert d’entreprise
  • Entreprise ayant un plan d’affaires (de trois à cinq ans) tenant compte des éléments suivants : marché visé, création d’emplois, engagement de l’équipe de gestion/de l’entrepreneur, avantage(s) concurrentiel(s), stratégies de croissance/développement
  • Entreprise ayant son siège social au Québec

Quels sont les projets admissibles ?

  • Achat de capital-actions
  • Mise de fonds personnelle pour :
    • acquisition d’immobilisations
    • acquisition d’actifs immatériels ou incorporels (marques de commerce, brevets, etc.)
    • développement de produits ou de marchés
    • financement d’un engagement financier à court terme (marge de crédit, lettre de garantie, etc.)
    • fonds de roulement (dans le cadre de la croissance de l’entreprise)
    • mise au point et commercialisation de produits ou de services nouveaux ou améliorés

D’où proviennent les fonds du programme ?

  • Il s’agit d’un fonds de 7 M$ approvisionné par la Caisse de dépôt et placement du Québec, Desjardins et le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.
    La gestion de l’enveloppe budgétaire consacrée aux prêts, à l’exception de la participation de Québecor, est placée sous la responsabilité de Desjardins Capital de risque.

Quelles sont les caractéristiques du financement ?

  • Montant :
    • Prêt personnel d’un maximum de 30 000 $ par nouvel entrepreneur.
    • S’il y a plus d’un entrepreneur, un montant maximal de 90 000 $ pourrait être alloué par projet.
  • Taux : Aucun intérêt ne sera facturé à l’entrepreneur avant l’échéance.
  • Frais d’étude du dossier : Aucuns autres frais.
  • Remboursement : Congé de remboursement du capital pour les trois premières années. Remboursement du tiers du capital prêté au cours de la quatrième et de la cinquième année. Remboursement total du solde à l’échéance.
  • Garantie : Aucune garantie.
    • En cas de manquement aux conditions (p. ex. : refus de parrainage, refus de fournir de l’information financière, défaut de paiement, etc.), le fonds pourra alors utiliser les recours usuels pour exiger le remboursement.
  • Remboursement par anticipation : Remboursement possible en tout temps sans supplément ou pénalité à payer.
  • Effet de levier : Il est important de préciser que le financement du fonds Prêt à Entreprendre doit servir d’effet de levier pour la mise en place du financement global nécessaire à la réalisation du projet.

Quelles sont les conditions d’admissibilité de l’emprunteur?

  • L’entreprise visée doit avoir une bonne viabilité.
  • L’entreprise visée devra démontrer ses perspectives de création d’emplois à la suite de l’autorisation d’un financement Prêt à Entreprendre.
  • L’entreprise visée doit avoir une capacité de remboursement qui assurera le respect de ses engagements.
  • Le financement du fonds devra générer un effet de levier financier d’au moins cinq fois les autres sources de financement. Ainsi, pour un prêt de 30 000 $ provenant du fonds, le projet devra impliquer un financement global d’un minimum de 150 000 $ (30 000 $ x 5, y compris le financement du fonds).
  • Le prêt pourra être subordonné aux crédits consentis par l’institution financière principale de l’entreprise.

Quels sont les secteurs d’activité exclus?

Les secteurs d’activité exclus par le programme sont les suivants :

  • commerce de détail à site unique
  • exploration minière
  • secteur immobilier
  • redressement d’entreprise
  • secteur financier
  • travail autonome
  • OSBL

À compter de quand peut-on soumettre une candidature ?

  • Dès maintenant !

Comment soumettre sa candidature ?

  • Les entrepreneurs doivent déposer leur candidature par l’entremise d’un formulaire en ligne. Le site contient un formulaire d’autoévaluation afin que les entrepreneurs valident s’ils sont admissibles au programme.

Comment est déterminé le montant du prêt ?

  • Le montant du financement alloué sera déterminé par le comité régional selon l’ampleur du projet présenté et les besoins financiers nécessaires à sa réalisation.
  • Il est important de préciser que le financement du fonds Prêt à Entreprendre doit servir d’effet de levier pour la mise en place du financement global nécessaire à la réalisation du projet.

Comment le prêt est-il remboursé ?

  • L’emprunteur devra rembourser personnellement son engagement envers le fonds Prêt à Entreprendre. Une faible portion du capital emprunté (le tiers) sera exigible au cours de la quatrième et de la cinquième année, puis le solde devra être versé en totalité à l’échéance. Étant donné la durée de vie limitée du fonds, aucune modalité de remboursement progressif ne pourra être accordée à l’emprunteur à l’échéance du terme. Idéalement, le projet de l’emprunteur sera réalisé avec succès, et celui-ci pourra alors procéder à un remboursement. Sinon, il devra trouver une autre source de financement (emprunt personnel) et rembourser le solde.

Est-ce qu’un entrepreneur peut voir son prêt révoqué avant la fin de son entente ?

L’entrepreneur peut être obligé de rembourser son prêt avant la fin de son entente s’il y a non-respect des conditions, notamment :

      • s’il met fin aux rencontres avec ses accompagnateurs bénévoles (mentor et conseillers techniques);
      • s’il ne produit pas les documents requis en cours de route (p. ex. : bilans financiers) — les éléments exacts seront déterminés selon le prêt, et la fréquence sera précisée au moment de l’autorisation;
      • s’il vend son entreprise.

Comment s’effectuera l’accompagnement bénévole ?

Mentorat pour entrepreneurs du Réseau M (Fondation de l’entrepreneurship) :

  • Chaque entrepreneur doit savoir dès le départ qu’il devra se faire accompagner par un mentor accrédité du Réseau M, ce qui implique de sa part : une compréhension et une ouverture au mentorat pour entrepreneurs, le respect d’un code d’éthique et des règles du Réseau M. Les frais du service d’accompagnement de mentorat devront être assumés par les entrepreneurs. Ces frais sont variables selon l’organisme porteur du service de mentorat attitré à l’entrepreneur et seront confirmés par la chambre de commerce responsable du projet.

Accompagnement d’experts :

  • L’entrepreneur bénéficiera de l’accompagnement d’entrepreneurs experts tout au long du programme. Ces entrepreneurs ou gestionnaires d’expérience couvriront plusieurs champs d’expertise (finance, réglementation, logistique, mise en marché, etc.). Le ou les conseillers fourniront ainsi un encadrement technique (« savoir-faire ») selon les besoins de l’entrepreneur.


Le mentorat du Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship

Quel est le rôle du mentor du Réseau M ?

  • En vertu des normes de haut calibre établies au sein du Réseau M, le mentor accompagnera l’entrepreneur en fonction de ses besoins. Selon une approche éprouvée fondée sur l’écoute et le respect, le mentor permettra notamment à l’entrepreneur de :
    • faire croître ses compétences « en affaires » (p. ex. : développer ou raffiner son sens critique, sa pensée créatrice, sa capacité à résoudre des problèmes, sa capacité de négociation, ses habiletés de communication, son sens de l’organisation, sa capacité de travailler en équipe et sa résilience);
    • briser l’isolement, trouver un soutien, une écoute, la motivation et les encouragements nécessaires;
    • faire diminuer son stress et atteindre un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.
  • Dans le cadre du programme Prêt à Entreprendre, les mentors accrédités par le Réseau M ne pourront pas faire partie d’un conseil régional du programme ni des comités techniques fournissant l’accompagnement technique (« savoir-faire ») aux entrepreneurs.

Comment s’assurer d’un bon maillage et du bon déroulement des échanges entre le mentor et son mentoré ?

  • Le coordonnateur du service de mentorat de la cellule est responsable du maillage entre les entrepreneurs et les mentors accrédités disponibles. Il assignera à l’entrepreneur le mentor accrédité disponible dont l’expertise correspond le mieux à son profil.
  • Les mentors accrédités et jumelés à des entrepreneurs du programme devront rendre compte régulièrement de l’accompagnement effectué (p. ex. : nombre de rencontres, participation active du mentoré dans le processus). L’entrepreneur mentoré sera également sondé sur l’accompagnement reçu.

Quelle est la fréquence et quel est le nombre de rencontres entre un mentor et son mentoré ?

  • Un minimum de six rencontres par année sera exigé pour les deux premières années du programme. Par la suite, si le prêt s’étale sur plus de deux ans (maximum de cinq ans, selon la durée totale possible du programme), le mentor et son mentoré se rencontreront au besoin et d’un commun accord.
  • Les rencontres seront fixées à l’amiable entre l’entrepreneur et son mentor, et elles seront de durée variable.

Est-ce qu’il y a des frais pour être jumelé à un mentor du Réseau M ?

  • Les frais du service d’accompagnement de mentorat devront être assumés par les entrepreneurs. Ces frais sont variables selon l’organisme porteur du service de mentorat attitré à l’entrepreneur et seront confirmés par la chambre de commerce responsable du projet.